top of page

L'histoire d'Onyx

Il y a des ces âmes qui laissent une empreinte singulière dans nos vies. Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler d’une d’entre elle, celle d’Onyx : un petit chien croisé cocker et caniche, qui est entré dans ma vie il y a de ça plusieurs années.


Malgré sa petite taille, on peut dire que, lorsque venait le temps des manipulations et du toilettage, Onyx avait du mordant😜


Je me souviens très bien de sa première visite lorsque, inexpérimentée, je l’ai approché trop rapidement et qu’il a bondi, la gueule ouverte vers ma main. Incapable de l’atteindre puisqu’il était en laisse, il a redirigé sa gueule vers mon autre main qui n’était pas très loin ! Oufff !!! J’ai eu chaud et Onyx aussi !


Il fut l’un de mes premiers grands enseignants.


Oui, oui ! Les chiens sont mes enseignants. Ils m’apprennent à mieux écouter, à mieux respecter, à être douce et empathique. Tous les jours, ils m’aident à devenir une meilleure version de moi-même.



chien heureux sur table de toilettage


À cette époque, Onyx n’exprimait pas de signaux d’inconfort pendant les manipulations. Après trois années de toilettage pendant lesquels ses signaux de stress avaient été ignorés, il avait recours immédiatement à ce qui fonctionnait le mieux : mordre.


Comment lui en vouloir ? Comme tant d’autres animaux, il a essayé de communiquer son inconfort maintes et maintes fois, avec le seul langage qu’il connaissait. Espérant être compris, entendu…


Lors de nos premières interactions, je me souviens avoir été attentive à chaque micromouvement musculaire : les seuls signaux que mon cerveau avait le temps d’analyser avant qu’il ne morde.


Vous pouvez imaginer ma joie immense lorsque j'ai remarqué qu'il commençait à exprimer d'autres signaux d’inconfort ! C’était une toute minuscule léchette de la truffe.


Est-ce que je peux vous dire que j'avais envie de crier de bonheur à ce moment-là ? Mais je ne pouvais pas, pas de mouvements brusques avec Onyx. Nous étions au tout début de notre relation et la confiance commençait à peine à s'installer. Alors, je suis restée immobile à côté de lui, mon cœur battant la chamade, mon cerveau répétant en boucle : « Ça marche, ça marche, ça marche... » J'étais si heureuse ; nos efforts commençaient à porter fruits.



Psss, la vidéo est en accéléré - Je ne travaille pas vite comme ça, même après 15 ans d'expérience ! 😂



Onyx m'a appris à être ouverte, à chercher des solutions adaptées à ses besoins plutôt que de suivre des recettes pré-faites sans réfléchir. Avec le temps, notre relation s'est approfondie. La confiance s'est consolidée et nous avons pu faire de plus en plus d’étapes de toilettage lors d’une même rencontre. Onyx est devenu si à l'aise avec le toilettage qu'il travaille même avec les étudiantes que je forme pour devenir toiletteuses comportementales.


Il a été bien plus qu'un petit chien à mes yeux. Il a été un guide m'enseignant la patience, la compréhension et la persévérance. Chaque étape franchie ensemble a renforcé notre lien et enrichi mon approche envers tous les êtres sensibles. Aujourd'hui, en toilettant Onyx avec aisance et en le voyant coopérer avec mes étudiantes, je suis reconnaissante pour cette leçon de vie inestimable.


Écrire cette histoire pour vous en ce moment, m'amène à me demander : Et si la vraie connexion à l’autre résidait dans la capacité à écouter ce qu’il essaie de nous dire, même quand il utilise un langage qui nous est étranger ?


petit chien brun toiletté

Commentaires


bottom of page